Stratégie

Comment rater la refonte de son site internet en 6 étapes ?

hal-gatewood-613602-unsplash

Pas évident de mener à bien sa refonte de site internet. J’ai moi-même connu quelques échecs sur ce sujet (des réussites, aussi, tout de même…). Voici mes 6 conseils et les étapes à suivre pour se donner toutes les chances de manquer sa refonte de site internet.

  1. Surtout, ne pas faire le bilan du site actuel

Si à la question « pourquoi faut-il changer mon site internet ? », la réponse est « parce-que », alors vous avez tout bon ! Tout est prêt pour louper en beauté votre refonte.

Votre site internet actuel n’est pas aussi joli que celui de votre concurrent, il n’y a pas de super gadget sur la HomePage, son logo en plus il bouge ! C’en est trop, changeons de site internet. Voilà quelques très mauvaises raisons de se lancer dans une refonte.

Votre site internet actuel a beaucoup de choses à vous apprendre. Prenez le temps d’analyser ses statistiques, ses caractéristiques. Interrogez les personnes qui l’utilisent. Évaluez les contenus qui fonctionnent, qui sont lus et les informations essentielles. Peut-être, finalement, vous direz-vous que le site internet tourne pas mal et qu’il lui suffirait juste d’un petit coup de jeune.

Quelles raisons peuvent pousser à la refonte d’un site internet ? Un taux de rebond très élevé, une technologie non responsive (pas adaptable au mobile), un processus de mise à jour des contenus lourd et très technique, une problématique pour mettre en avant les photos ou vidéos… Dans ce cas-là, votre site internet a peut-être fait son temps !

  1. Évidemment, vouloir aller vite et seul

Décision est donc prise de bousiller changer de site internet. Super. Appelons Paulo, le fils de Martine. Il nous fera ça, il est en première scientifique et technologique, il a fait un site pour son club de football. Quasiment gratos. Sinon on le prend en stage, ça ne coûte pas cher.

Là encore, vous êtes bien parti pour tout gâcher ! Non, vous n’aurez pas un super site internet qui fonctionne du premier coup en une semaine. Oui, vous devrez mettre un budget pour que votre refonte soit de qualité. Soit en internalisant dans l’entreprise si vous avez un ou des personnes maîtrisant le développement web, soit en externalisant auprès d’un indépendant ou d’une agence.

Ne sous-estimez pas le budget que peut-être celui de votre futur site internet. N’essayez pas de faire seul ou d’être mal accompagné. Il est important de prendre le temps d’être entouré pour les différentes étapes du processus de refonte : la définition des objectifs et du cahier des charges, les maquettes et le zoning, le développement du site internet, la création des contenus

agence-olloweb-520934-unsplash
agence-olloweb-520934-unsplash
  1. Ne pas définir ses objectifs et son cahier des charges, à quoi bon !

Voilà deux mois que l’on réfléchit, maintenant ça suffit ! On a pris le temps, et on a payé une fortune une agence web. LET’S GO ! Vous prenez l’ancien site, vous le faites en mieux. Et bingo, on gagnera encore plus d’argent après. Magique !

Encore une belle réflexion d’une personne qui va bien bien louper sa refonte de site internet. Prenez le temps avec vos collaborateurs, prestataires, clients de réfléchir et de construire un cahier des charges efficace et complet. Plus votre stratégie, vos objectifs et votre cahier des charges seront complets, plus vous vous mettrez à l’abri d’incompréhensions et d’erreurs lors de la fabrication du site internet.

Votre cahier des charges sera l’épine dorsale de votre projet. Le document sur lequel vous vous appuierez dans toutes les circonstances. D’abord pour expliquer votre projet. Ensuite pour l’organiser. Il sera également votre seul recours en cas de litige.

Votre cahier des charges devra contenir, entre autres : la présentation de votre structure, les objectifs de votre site internet, vos cibles, la description de l’existant, les attentes graphiques et ergonomiques, l’arborescence, la description fonctionnelle et technique, les prestations attendues…

  1. Ne penser qu’au physique

Pas d’amalgame ! Mais quand même, mon site il doit être beau ! Le plus beau de tous. Des jolies couleurs, une police de texte qui envoie du lourd, de la photo instagramée.

STOP ! Vous êtes à deux doigts de sauter dans le vide et sans parachute.

Ne soyez pas influencé par une superbe maquette avec de très jolies photos. N’oubliez pas l’essentiel : l’ergonomie, les fonctionnalités, la lisibilité de votre site internet. N’oubliez pas non plus que c’est vous qui réaliserez vos contenus, et qu’ils n’auront pas forcément l’allure de ceux proposés par les graphistes de votre future agence.

clement-h-544786-unsplash
clement-h-544786-unsplash
  1. Oublier le référencement

Si vous avez bien raté votre première étape, celle d’analyse de l’ancien site, vous êtes donc aussi passé à côté des chiffres du référencement. Inutile donc de penser aux autres moteurs de recherche. Comme votre site sera super, google viendra lui-même le chercher !

FAUX ! L’un des principaux risques lors de votre refonte de site internet, c’est de « perdre vos positions ». Même si votre ancien site n’était pas le plus esthétique, pratique, complet… il avait au moins le mérite de vous faire exister sur les moteurs de recherche. Tout cela peut très vite être perdu, dès lors que vous aurez appuyé sur le bouton de lancement du nouveau site internet.

Il vous faudra prévoir un plan de réadressage, à savoir lister vos anciennes pages de site internet et les rediriger vers les nouvelles. Pensez également aux balises title, alt, description de vos futures pages de site internet. Et bien sûr soignez vos contenus. Si tout cela est du charabia, soyez sûrs d’une chose : cette étape est indispensable. Alors, faites vous accompagner par un indépendant ou une agence !

rawpixel-778723-unsplash
rawpixel-778723-unsplash
  1. Lancer son site internet sans le tester et l’adapter

Tout est prêt, vous avez parfaitement suivi tous les conseils pour louper votre site internet. Maintenant, ratons son lancement !

Prenez tout de même le temps de tester votre site internet. Auprès de vos équipes ou de vos clients. Ils pourront faire remonter quelques éléments à améliorer ou corriger. Ne lésinez pas non plus sur la période de recettage avec votre prestataire web. Cette étape vous permettra, avec un site en pré-production (non visible par l’internaute) de voir votre future création dans son fonctionnement complet. C’est à ce moment précis que vous pourrez vous rendre réellement compte des rendus.

Une dernière chose, si vous êtes à peu près certain de réaliser l’une de ces étapes ou plusieurs, contactez-moi. Je pourrais vous aider à y voir plus clair et à trouver les bonnes solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *